Patrice Gogue


étudiant aux Beaux-Arts de Toulouse

Portfolio — Axes de recherches — Cartes — À propos

Seize mètres


2015

Installation à partir d'objets ruinés, laissés à l’abandon.
Seize mètresSeize mètresSeize mètresSeize mètres


Seize mètres est une démarche engagée avec Dorian Chouteau en 2014 et toujours en cours. Il s’agissait de réinvestir l’immense matière première que sont les déchets, les débris (naturelles ou non) dont l’usage est incernable, ou le fonctionnement défaillant. Ce sont ces choses qui sont laissées à l’abandon, gisant sur le sol et qui sont souvent vouées à être écartées. C’est dans une négativité que la démarche s’impose, l’ensemble de ces choses sont recentrées, remises en évidence et réinvesties par un usage ici artistique et volontairement esthétisant. Ces actions sont réalisées sur un périmètre de seize mètres, rien n’est laissé pour compte sauf ce qui n’est pas laissé pour compte. Au fur et à mesure de son avancé, le projet de par son lieu d’action (urbain/péri-urbain) et sa mise en forme, prit peu à peu un ton politique. Car enfin ce sont ces choses que l’ont ne veut pas ou plus voir, ce qui est sciemment écarté de notre lieu de vie pour effacer le côté mortifère et entropique qui est corollaire à notre rythme de vie et à notre production*. Cette connotation politique se confirme encore plus à l’heure de l’obsolescence programmé, de l’ostentatoire et de la surproduction qui engendre en contre coup cette immense accumulation, ces grands tas que nous remettons au centre. Dans les lieux de vie ou d’activité ils sont comme l’ombre porté de notre main qui saisit et transforme.  

* À voir notion de la part maudite par Georges Bataille ainsi que la différence entre société d’entreprise et société de conssumation.