Patrice Gogue


étudiant aux Beaux-Arts de Toulouse

Portfolio — Axes de recherches — Cartes — À propos

Usage et Forme


2015

Dépliant regroupant des photos de travaux (cf projet en amont) et des constructions ayant une fonction et un usage.
Usage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et FormeUsage et Forme


Cette édition questionne la différenciation entre l'oeuvre d'art et la construction fonctionnelle. Comment peut-on brouiller cette séparation qui est essentiel dans la définition même de l'oeuvre d'art : a t'elle un usage? une utilité? Il s'agit de confronter ces deux formes de constructions pour mieux les réunir par une série de verbes dont la correspondance à l'image est ambigüe (le texte/limage est-il premier(e) ?). Cela permet de les confondre dans l'action de bâtir. Dans un second temps l'objet, étant passé à un statut d'image qui pose en premier une question d'esthétique et non de fonctionnalité, sort de son statut utilitaire pour recoupé le domaine de l'oeuvre d'art. La fin de l'édition termine par la phrase de Maurice Fréchuret dans Le mou et ses formes : "C'est alors seulement que le temps jour son rôle : le tas bien compact figure exemplaire de sa richesse à exhiber se réduira inexorablement et le moment de sa naissance est déjà celui de son déclin". S'inscrivant dans cette confrontation entre image et texte, cette citation ouvre la question fortement entropique qui se pose dorénavant à toutes constructions. Leur "effondrement" qui leur retire la fonction est anticipé dans le temps (tout deviendra ruine) tout en étant déjà réalisé par la prise de vue photographique qui supprime la fonction*.

* voir le caractère mortifère donné à l'acte photographique par Christian Boltanski dans les vies possibles de Christian Boltanski , approximativement entre 23:00 - 25:00 min.